Pour nous, parents, les enfants symbolisent la vie. Comment imaginer que certains d’entre-eux prennent le risque de la perdre, par une pratique dangereuse dont ils n’ont pas mesuré les conséquences.
Elle peut toucher n’importe lequel d’entre-eux, et même si ceux que j’accueille sont très jeunes, il est de mon devoir d’en parler car pour les parents, faire circuler l’information est la seule arme.
Quoi de plus incompréhensible, dérangeant, inquiétant, effrayant que de penser que nos enfants peuvent jouer avec la mort en trouvant cela agréable…

Il s’agit du jeu du foulard

Mourir du « jeu du foulard », c’est mourir de l’ignorance.

Je remercie la maman de Colin qui m’a donné le lien de l’APEAS (Association de Parents d’Enfants Accidentés par Stangulation).

Pour lire les témoignages qui sont bouleversants, cliquer sur l’image.

Il touche un large public d’enfants et d’adolescents de 4 à 20 ans. 4 ans !!! C’est si jeune, allez-vous penser. La plupart en entendent parler par des enfants plus âgés.
Le principe en est très simple, après une hyperventilation, il suffit de bloquer la respiration et d’exercer une pression sur les carotides… Le danger est très grand : cela peut entraîner des lésions cérébrales irréversibles et un arrêt cardiaque … le décés.


Des vidéos sur ce sujet sont sur le site de France 5 : éducation. J’aurais aimé mettre le lien direct d’une vidéo pour que vous puissiez la voir ici, mais je n’ai pas réussi.

Pin It on Pinterest