Lecture : « Je vais l’ouvrir tout seul »

Lecture : « Je vais l’ouvrir tout seul »

C’est un livre pour jeunes enfants, de Paolo Friz, chez Tourbillon. Léon l’aime beaucoup et il l’amène souvent de chez lui. C’est l’histoire d’un petit Gorille qui veut ouvrir une noix de coco tout seul. Mais voilà, il est un peu trop jeune pour réussir. Les animaux de la jungle qu’il rencontre lui proposent de l’aider. Mais chaque fois, il refuse… Comment va-t-il s’y prendre ?

Quelques bricolages inspirés du livre préféré de Léon

Comment un livre peut-il être mis en valeur en y associant diverses activités d’éveil ? Quelques exemples ci dessous:

Eveil sonore

Léon a tapé les deux moitiés d’une noix de coco l’une contre l’autre, pour rythmer une chanson. Et très vite, cela s’est transformé en un joyeux moment récréatif, avec mon bout-chou qui courait en faisant du bruit avec sa noix de coco.

 

Atelier peinture

l’objectif est de fabriquer un pantin articulé. Léon a mélangé le bleu et le jaune, puis il a peint en vert à l’aide d’un pinceau plat. Je mets toujours plusieurs outils à sa disposition pour peindre : il choisit celui qu’il préfère utiliser.

Après l’avoir découpé, j’ai fixé des attaches parisiennes. Et voilà un crocodile articulé !

Puzzle « Le vautour »

Un vautour à colorier que j’ai découpé. Léon a longuement joué avec, plaçant les pièces au bon endroit, mais pas toujours dans le bon sens. C’est très bien, car c’était difficile pour son âge.

Les stickers

Il s’agit de stickers repositionnables d’animaux de la jungle.

Collage

J’ai découpé le corps et la tête d’un lion dans une feuille de papier orange et j’ai imprimé des feuilles de chêne car les vraies feuilles séchées sont trop fragiles pour les petites mains de Léon.

Léon a fait la crinière du lion en respectant l’endroit où devaient être les feuilles de chêne. Quand la crinière a été terminée, il a collé la tête du lion au milieu.

Biscuits dorés (sans peser)

Biscuits dorés (sans peser)

La recette des palets croustillants et dorés, simple et rapide à réaliser ! Léon et moi avons adoré déguster ces biscuits, à l’heure du goûter!

IMG_20171024_121150_resized_20171025_010552478

Les ingrédients

(pour 6 personnes)

  • 3 verres de farine
  • 3 verres de vergeoise
  • 3 parts de beurre
  • 3 cuillerées à soupe de lait
  • un œuf

1 verre = 125 ml = 1 pot de yaourt vide
1 part de beurre = 50g = 1/5ème d’une tablette de beurre (utiliser les repères du papier d’emballage)

La recette des biscuits dorés

  • Dans un grand saladier, verser la farine et la vergeoise et les mélanger.
  • Ajouter le beurre fondu et mélanger
  • Dans un petit saladier battre l’œuf et le mélanger au lait
  • Verser dans le grand saladier et pétrir. Rouler la pâte, la mettre au réfrigérateur au moins 1 heure pour qu’elle durcisse.
  • Découper des cercles à l’emporte pièce et les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.
    Version plus rapide: Après le pétrissage, déposer des boules de pâte sur une plaque recouverte de papier cuisson
  • Mettre à cuire dans un four th7 minimum, pendant environ 15 mn.
  • Vérifier la cuisson, les biscuits doivent être bien dorés.

Et c’est tout!

Actualité et alternative pour la matière grasse

En cette période de pénurie de beurre, où les rayons sont désespérément vides, il faut trouver des solutions pour le remplacer.

La margarine peut remplacer le beurre, en mettant 50g de margarine pour une part de beurre.

Une huile au goût neutre  peut être utilisée également. Dans ce cas, il faudra changer les grammes en centilitres : pour 150g de beurre = 150 ml d’huile.

Mon conseil est d’utiliser un peu moins d’huile, 120ml au maximum, car si l’huile n’est que de la matière grasse, le beurre est composé de graisse, mais contient un peu d’eau.

Avec la margarine, comme avec l’huile, seule la recette rapide est possible.

 

 

 

 

 

 

Séance peinture

Séance peinture

Découverte de la peinture au doigt

Léon va utiliser de la peinture pour la première fois chez moi. Je ne sais pas comment il va réagir.

Sur la table, j’ai préparé des récipients avec de la peinture de différentes couleurs.

Léon a enfilé un tablier bien couvrant et il s’approche. Mais il ne veut pas toucher. Donc, je mets de la peinture sur une feuille de papier. Et là, le déclic se fait, il en prend entre son pouce et son index et fait glisser la peinture entre entre ses doigts : c’est doux, c’est lisse, ça glisse.

Je guide sa petite main vers le papier et trace un trait avec son index. Il me sourit, et il commence à étaler la peinture avec son doigt, puis finalement, il pose toute sa main regarde les couleurs se mélanger avec beaucoup de plaisir.

Voilà, c’est gagné ! Le petit artiste en herbe n’a eu pas peur de se salir.

bty

Les astuces à savoir

  • Prévoir une bassine avec de l’eau  et une serviette à proximité : l’enfant qui a trempé son doigt dans la peinture peut ne pas supporter de le voir coloré.
  • Avoir différents ustensiles à lui proposer pour peindre : pinceaux, éponges, cotons-tige, bouchons … tout ce qui peut être trempé dans la peinture et laisser une empreinte sur le papier : certains bébés utilisent leurs doigts, mais d’autres ne veulent pas.
  • Si l’on veut que les plus récalcitrants découvrent le résultat des couleurs qui se mélangent, on peut glisser la feuille de papier avec des grosses gouttes de peintures différentes dans une pochette transparente que l’on ferme avec du ruban adhésif. Ainsi, le bout-chou peut étaler et mélanger les couleurs à travers le plastique.
Des cookies au chocolat sans peser

Des cookies au chocolat sans peser

bty

Léon (20 mois) et moi avons fait des cookies. J’ai choisi une recette simple, la tasse sert d’unité de mesure.

Les ingrédients

  • 2 œufs
  • 1 tasse de sucre
  • 3 tasses de farine
  • 1 sachet de levure
  • 1 tasse de beurre doux fondu
  • 1 tasse de poudre chocolatée ou de cacao

La préparation

  1. Dans un saladier, mélanger les œufs avec le sucre, puis ajouter la farine et la levure. Et enfin, le beurre fondu.Terminer en versant le chocolat dans la préparation et bien mélanger.
  2. préchauffer le four à 180° (thermostat 6). déposer des boules de pâte (grosseur d’une noix environ) sur une plaque à pâtisserie recouverte d’un papier sulfurisé.
  3. Enfourner et faire cuire un peu plus de 10mn.

Comment procéder avec un bout-chou

D’abord, mesurer tous les ingrédients. Pour cela, il ne faut pas se contenter d’une seule tasse : pour la farine, mettre 3 tasses vides devant l’enfant, cela lui permettra de visualiser ce que 3 représente.

Varier les ustensiles pour remplir les tasses, cela évite la fatigue des gestes répétitifs pour les petites mains.

Quand tous les ingrédients sont dans les tasses, on peut passer à la réalisation de la pâte. Léon étant très jeune, j’ai tenu sa main pour la guider. Il a adoré goûter la pâte crue.

bty

Langages des signes et petites mains

Langages des signes et petites mains

Signer avec Bébé

Dans le numéro du magasine « Assistantes Maternelles » de mars 2017, le sujet « signer avec bébé » m’a tout de suite intéressée. Cela faisait un moment que je pensais à m’initier au langage des signes, j’ai donc saisi cette occasion pour commencer avec ma petite équipe.

post-170926-signe2

J’ai acheté « L’assistante maternelle et les signes » d’Isabelle Cottenceau. Le livre accompagné d’un DVD, il m’a permis d’apprendre une cinquantaine de signes simples, et de les utiliser très facilement avec les bébés que j’accueille.

index        Couv-Assmat-121_1-509x720

Très vite, j’ai constaté que les bout-choux m’écoutaient mieux quand mes paroles étaient accompagnées de signes. Et même les bout-choux qui parlaient déjà se sont mis à m’imiter et à accompagner les mots avec les signes.

Cela m’a donné envie de continuer et actuellement, je signe pour Léon qui a 20 mois. Cela l’aide beaucoup à me faire comprendre certains mots qu’il n’arrive pas encore à dire. Par exemple, quand il me demande « maman? » je lui réponds: « maman travaille » en signant le mot « travail ». Il a commencé à le faire au bout de deux jours. Et après une semaine, il a été capable de dire tout en signant : « maman mamaille ». Le geste l’a aidé à mémoriser le mot.

Avant de parler, le bébé communique avec son corps, ses postures, ses mimiques et ses cris. Mais parfois il reste difficile à comprendre. Sa frustration de ne pas être entendu et compris est alors importante. Utiliser les outils de communication issus de la langue des signes devient alors pour lui une aide à sa portée.

Bonus

En complément de cet article, voici une application pour smartphone créée par le site Bébé Signe, très pratique, qui propose une vingtaine de mots gratuitement. J’ai été tellement contente du résultat obtenu précédemment avec les bébés, que très vite, j’ai eu besoin de mots supplémentaires. C’est une forme simplifiée de la langue des signes, car on utilise le même signe pour dire plusieurs mots (par exemple : assis, s’asseoir, chaise).
Application Bébé-Signe.com

Ressources

COTTENCEAU, Isabelle. L’assistante maternelle et les signes. PHILIPPE DUVAL EDITIONS, 2015. 112 p. ISBN 979-1090398429
Assistante Maternelle Magazine (site officiel)
Illustration par Freepik

 

 

L’automne au bout des doigts

L’automne au bout des doigts

1C’est le moment de profiter des promenades pour ramasser des végétaux divers, car l’automne nous en offre une grande variété : voilà de quoi tester différentes textures et y associer du vocabulaire.

Sur la table basse, j’ai posé  un grand plateau avec toute notre récolte. J’ai mis un plat vide à la disposition de Léon qui aime transvaser. C’était l’occasion d’observer les capacités de ses petites mains.

 

 

bty

Je m’appelle Odile Haristouy, et je suis assistante maternelle sur Reims (51).
Mon agrément me permet d’accueillir trois petits bouts à la journée.
Parents, enseignants, assistantes maternelles,… Retrouvez sur ce site des idées de bricolages, recettes et activités adaptées aux petites mains. En savoir plus…

© Cybernanie – Mentions légales – Réalisation Clothi.de

Pin It on Pinterest